Combien coute une location de camping car ?

De nos jours, tout est facilité ! Si on veut partir pour tel ou tel type de voyage, il n’est pas forcé d’avoir en sa possession une voiture. Pourquoi ça ? Parce qu’on peut désormais louer ! Il n’y a rien de mieux qu’un camping car pour voyager en famille. Si vous projetez de le faire, sachez d’abord le prix et les tarifs selon vos besoins.

Prix de location de camping car d’un loueur particulier

D’abord, sachez qu’il y a deux types de loueur : d’une part, les loueurs particuliers et d’autre part les loueurs professionnels. Il est évident que le prix plus raisonnable se résume dans la location d’un camping car d’un particulier. Dans cette catégorie, le camping car contient divers accessoires tels que le porte-vélo, table et chaises, panneau solaire (très utile). La vaisselle est incluse dans la location et un GPS est disponible pour vous guider. Pour louer un camping car pour 4 personnes, le tarif est de 500 € par semaine. Il est à noter que cette location est hors assurance. Pour 6 personnes, le tarif augmente de 200 € c’est-à-dire 700 €. Cette location est aussi hors assurance. Pour une location avec assurance, le prix se voit plus cher : 600 € par semaine pour le camping car 4 personnes et 880 € par semaine pour 6 personnes. Ce sont des prix en moyenne mais les tarifs varieront suivant vos besoins.

Prix de celle d’un loueur professionnel

Dans cette seconde option, les camping-cars sont presque encore neufs. C’est pourquoi les tarifs s’élèvent énormément par rapport à ceux du loueur particulier. De plus, le camping car est très bien équipé par la plupart des accessoires nécessaires de camping. Pour pouvoir louer un camping car 4 personnes avec assurance, il faudra préparer une valeur de 1414 € par semaine (le kit vaisselle, un conducteur supplémentaire, et le porte vélo y sont inclus). Si vous aimeriez louer un camping car 6 personnes, le tarif est de 1514 € par semaine(Les éléments cités précédemment encore inclus).

7 conseils pour rouler en toute sécurité avec votre camping-car !

Vous avez prévu de partir en vacances à bord d’un camping-car. C’est la première fois que vous allez vous glisser derrière son volant ? Il est primordial de prendre connaissance de certains points avant de partir. Voici donc nos 7 conseils pour bien prendre la route avec votre camping-car. Vous pourrez ainsi faire vos bagages et profiter de vos vacances en toute sécurité.

  1. Quel permis faut-il pour conduire un camping-car ? Forcément, vous aurez besoin d’un permis, comme c’est le cas pour tous les véhicules à moteur qui vont sur la route. Pour le camping-car, vous aurez besoin du permis B (le même que pour conduire une voiture). Par contre, si votre camping-car dépasse les 3,5 tonnes, vous devrez avoir le permis C en votre possession. Sachez que pour la location d’un camping-car auprès d’un professionnel, celui-ci risque de demander un âge et une durée minimum pour avoir un contrat. Généralement, il est question de 21 ans et 2 ans de permis, pour garantir un minimum d’expérience.


  1. À quelle vitesse rouler avec un camping-car ? Pour répondre à cette question, tout dépend de son PTRA. Si le camping-car ne dépasse pas les 3,5 tonnes, vous pourrez le conduire comme votre voiture. Au-delà, vous devrez respecter une vitesse maximale de 110 km/h sur autoroute,100 sur les voies rapides et 80 sur les nationales. Pour ces camping-car hors norme, vous devrez aussi respecter l’interdiction poids lourds en ville. Choisissez donc votre parcours à l’avance. Sachez qu’il existe des GPS spécifiques pour les camping-car et vous éviter de devoir faire demi-tour sur le chemin car vous ne passez pas.


  1. Comment conduire son camping-car ? Cela parait évident, mais un camping-car est bien plus lourd que votre voiture. Vous devrez donc allonger les distances de sécurité avec les autres véhicules et anticiper votre freinage. C’est encore plus vrai en cas de chaussée humide. Aussi, dans les descentes, pensez à utiliser votre frein moteur, autrement dit enlevez votre pied de l’accélérateur. Cela évitera une surchauffe de vos freins. Enfin, respectez les indications de gabarit au niveau des péages et des tunnels notamment.


  1. Quelle assurance faut-il ? Si vous louez un véhicule auprès d’un professionnel, vous aurez certainement une assurance incluse. Néanmoins, vérifiez les garanties. Si vous les trouvez insuffisantes, vous avez la possibilité de ne pas prendre l’assurance du loueur et de souscrire à une assurance de votre côté. Si vous empruntez le camping-car d’une de vos connaissances, la souscription à une assurance temporaire est obligatoire, car l’assurance du propriétaire ne couvre que celui-ci et éventuellement le second conducteur inscrit sur le contrat d’assurance. Vous pouvez y souscrire pour une durée comprise entre une journée et 90 jours, pour visiter toute l’Europe. Si vous allez en dehors de l’Union européenne, renseignez-vous bien. Certaines destinations ne sont pas couvertes par l’assurance provisoire, comme le Maroc et l’Algérie. L’avantage de l’assurance temporaire, c’est que vous pouvez partir sur une durée et la prolonger au cours de votre voyage, si vous décidez de rester plus longtemps sur les routes. Vous aurez juste besoin d’une connexion internet pour modifier votre contrat en ligne et faire le paiement.


  1. Soyez vigilant au poids. Répartissez donc le poids pour que le camping-car soit bien stable. Ne mettez pas tout d’un côté. De même, vérifiez bien que vos bagages soient dans la soute et que toutes les portes des placards soient bien fermées. Ne laissez rien traîner car en cas de freinage, cela en fera des projectiles et c’est hyper dangereux.


  1. Quelques conseils supplémentaires. Fermez les bouteilles de gaz et la pompe à eau lorsque vous comptez prendre la route. Lorsque vous êtes stationnés en camping ou sur des aires spécifiques au camping-car, vous pouvez envisager de vous déplacer avec un scooter que vous aurez transporté à l’arrière de votre véhicule. C’est bien pratique pour se garer en ville.


  1. Pensez au stage de conduite. Si vous n’avez jamais conduit de camping-car ou si cela fait vraiment longtemps, vous devriez envisager les stages de conduite. Cela se déroule sur la journée. Vous aurez un rappel théorique, suivi de 3 heures de conduite et manœuvre hors agglomération. Pour finir, vous aurez aussi 3 heures de conduite sur route.