Le principe de fonctionnement d’un rabot électrique

Avant d’acquérir un rabot électrique, il convient de comprendre son mécanisme de fonctionnement. Cet outillage se destine au travail du bois. Il est d’une efficacité redoutable pour ajuster une porte, dresser des chants ou rectifier un pas-de-porte. En tout cas, tous les travaux des pièces en bois peuvent être entrepris avec cet appareil. Pour se faire, il est propulsé par un moteur électrique qui active ses lames intégrées pour effectuer le rabotage du bois, sans effort. Sa structure imposante semble compliquée, d’où l’importance de mettre en lumière son fonctionnement.

Comment fonctionne un rabot électrique ?

Le rabot électrique est constitué de fers en guise d’outils de coupe. On les appelle également, les lames du rabot. Ces dernières sont fixées à un tambour qui tourne par le biais d’une courroie de transmission, à une vitesse comprise entre 10.000 à 16.000 tours par minute. La direction du cylindre est orientée dans la largeur d’une semelle en deux parties, au milieu duquel les fers passent. Le guide d’achat comparatif rabot électrique comprend des matériels plus puissants avec une vitesse de fers allant jusqu’à 18.000 tours/mn comme le modèle BOSCH Professional filaire. Grâce à cette vitesse constante, le rabot électrique a la capacité de monter et de descendre pour réaliser la coupe. Plus elle est puissante, et plus la coupe est nette. Toutefois, la machine aura besoin plus d’endurance pour le rabotage de bois durs.

Le réglage d’un rabot électrique

En parlant de résistance, celle-ci est tributaire à la puissance de son moteur électrique. Elle est généralement comprise entre 500 à 1.000 Watts pour les modèles professionnels. En fait, la profondeur de passe, qui est souvent à quelques millimètres, dépend grandement de la puissance absorbée par le rabot électrique. Cela dit que sa performance repose sur le rendement de son moteur, mais également de la qualité des fers. On distingue différents types de fers, utilisés pour raboter, voire poncer les pièces en bois.Logés dans une lumière de la semelle, les fers de rabot assurent l’action en fonction du réglage. L’ajustage de la profondeur s’opère depuis la poignée avant qui comporte une molette, et se fait par millimétrique ou micrométrique. Cela consiste à faire ressortir plus ou moins le tranchant. De cette façon, on peut ajuster la profondeur de la coupe. Bien que la majorité des rabots soit constituée de deux fers, ceux du premier prix peuvent ne compter qu’un seul fer. Il est à noter que ces lames ou fers, sont non-abrasifs.

Des outils de coupe efficaces et un système d’évacuation astucieux

Afin de perdurer dans le temps, les fabricants proposent des fers affûtables pour leur produit. Pour évacuer les copeaux, et travailler en conséquence dans un environnement plus sain, le rabot électrique se dote d’un côté un sac à poussière, et de l’autre un raccordement d’aspiration. Une conception ingénieuse qui confère une utilisation aisée, aussi bien aux bricoleurs amateurs, qu’aux artisans qualifiés. Pour le BOSCH PHO 3100, l’évacuation des copeaux s’effectue selon la situation de travail à droite ou à gauche. En bref, le principe de fonction d’un rabot électrique n’est pas si compliqué qu’il en a l’air.

Glacières pour camping car